Téliane : produits de beauté bio au lait d'ânesse
aucun article dans votre panier

Pour en savoir plus sur notre démarche

Les substances que vous ne trouverez pas dans nos produits

Les substances décrites ci-dessous sont soit nocives pour l'environnement, soit douteuses pour la santé!
Elles sont interdites en cosmétique bio, voici pourquoi :

Les parfums synthétiques

  • Les muscs synthétiques sont irritants pour la peau et polluants. Certains ont été reconnus cancérigènes et neurotoxiques (ils atteignent le système nerveux et le contrôle des muscles). Le musc xylène est listé par OSPAR (liste qui définit les substances prioritaires à éliminer pour la protection de l’environnement marin Atlantique) et le musc ambrette est classé CMR (Cancérogènes, Mutagènes, toxiques pour la Reproduction) par l’Union européenne.
  • Les phtalates, suspectés de perturber le système hormonal et la croissance des organes sexuels. Le dibutylphtalate (DBP) et le Diethylhexylphtalate (DEHP) sont les plus dangereux. Le DEHP provoque des troubles du développement des testicules et perturbe les hormones du foie.

Les colorants et pigments de synthèse

  • Les amines aromatiques toxiques peuvent être absorbées par la peau.
  • Les colorants azoïques, pigments pour les maquillages sont interdits aux Etats-Unis mais tolérés en Europe.

Les huiles de synthèse

  • Les huiles minérales (paraffinum liquidum…) sont issues de la pétrochimie.
  • Les huiles de silicone (dimethicone…) sont polluantes et non biodégradables.

Les conservateurs

  • Les glycols dont le phénoxyéthanol et les parabens, sont suspectés d’agir sur le métabolisme des oestrogènes et de favoriser le développement des tumeurs.
  • Le formol, formaldéhyde ou les libérateurs de formaldéhyde (Bronopol, Hydantoïne DMDM ou Isothiazolinon) sont reconnus comme allergisants, modificateurs de protéines et de l’ADN.
  • Certains conservateurs peuvent contenir du mercure.
  • Les conservateurs trop puissants comme le triclosan détruisent la flore naturelle protectrice de la peau.

Les ingrédients obtenus par des procédés non respectueux de l’environnement

  • Les PEG, polyéthylèneglycol et les PPG, polypropylèneglycol, sont obtenus par une réaction chimique très dangereuse à partir de gaz hautement toxiques.
  • Les substances halogénées, chlorhexidine digluconate et tous les noms commençant par « chlor ».

Les matières premières supposant la mort d’un animal

  • Le blanc de baleine
  • L’huile de tortue
  • La graisse de marmotte
  • Le collagène

Les principales qualités des cosmétiques bio sont de contenir des substances inoffensives pour l’être humain et d’être biodégradables, ce qui à long terme est une garantie solide pour l’environnement. N’oublions pas que certains phtalates et muscs artificiels utilisés en cosmétique ont été retrouvés dans du thon, du hareng fumé ou encore de l’huile d’olive !

Celles que nous avons choisies

Pour remplacer les parfums synthétiques, nous utilisons un parfum naturel : le Néroli.

Essentiellement cultivés en Tunisie, ce sont les très raffinés boutons de fleur des Citrus aurantium amara qui sont utilisés pour obtenir par distillation l’huile essentielle de Néroli.

Le néroli, extrait des fleurs d’oranger, au parfum discret et fleuri, est connu pour ses vertus thérapeutiques et toniques. Il dégage un parfum à la fois rafraîchissant, et épicé, avec des notes sucrées et florales. Le néroli est un ingrédient non toxique, non irritant, hypoallergénique, et non photo-sensibilisant.

Fleur de néroli

Pour remplacer les huiles de synthèse, nous n'utilisons que des huiles végétales :

  • Huile de carthame (crème de jour, lait corporel):

    L’huile vierge de carthame est une des huiles végétales les plus riches en acides poly-insaturés avec 74% d’acide linoléique et 20% d’acide oléique.
    Elle est connue pour son effet régulateur sur les peaux abîmées, sèches et très sèches, et fragiles.

    fleur de carthame

  • Huile de sésame (lait démaquillant):

    Elle provient des graines d'une plante oléagineuse ressemblant à la digitale et qui est composée, à environ 50% d'une huile claire presque inodore.
    Cette huile est reconnue pour sa grande douceur et offre en outre une légère protection contre les rayons ultraviolets. La teneur en tocophérols (Vitamine E) est importante (entre 20 et 50 mg par 100 g). Elle est donc intéressante pour lutter contre les radicaux libres.

    sésame

  • Huile de bourrache (crème de nuit):

    Les graines de bourrache ont la grosseur d'une tête d'épingle. Leur huile contient un taux élevé de précieux acides qui stimulent le métabolisme.
    L’huile de bourrache est extrêmement riche en Acides Gras Essentiels poly-insaturés, notamment en acide linoléique (38%).
    La présence de ces AGE permet une hydratation de l’épiderme ; utilisée régulièrement, elle assouplit et raffermit la peau.
    L’huile de bourrache est l’huile anti-vieillissement de référence, régénérante et restructurante.

    bourrache

  • Huile d’olive (crème de nuit, crème de jour, lait corporel, lait démaquillant):

    C’est l’une des meilleures huiles de soin pour la peau. Outre l’acide oléique, elle contient aussi de l’acide linoléique et de l’acide palmitique.
    Cette huile pénètre bien dans l’épiderme, qu’elle adoucit, et constitue un excellent soin pour la peau.

    rameau d'olivier

  • Huile de tournesol (crème de nuit, crème de jour, lait corporel, lait démaquillant):

    Elle provient des graines de tournesol et a depuis toujours une réputation d’huile de beauté.
    Elle est riche en acides gras insaturés, stimule la régénération de l’épiderme, adoucit les peaux rêches, tonifie et soigne

    fleur de tournesol
Mentions légales et confidentialité | Conditions générales de vente | Crédits | Partenaires